La Ferme Équestre de Louvain la Neuve.

Formation en hippothérapie
Certificat d'Université UCL

Supervision

Retour à la page d'accueil
de la Formation en hippothérapie

Description

La supervision : principes et recommandations
Patrick Guilmot - LLN, juillet 2014

Le travail comme hippothérapeute nous implique personnellement. Dans la relation qui s'établit entre la personne, le cheval et nous-même, nous sommes concernés au niveau corporel, émotionnel, cognitif et comportemental. La conscience de nous-même est donc à ré-aiguiser sans cesse. Nous ne pouvons compter seulement sur nos appréciations personnelles. Elargir nos perceptions par un travail de supervision est indispensable pour exercer l'art du questionnement, de l'exploration et de la curiosité inhérent au rôle d'hippothérapeute. Tel est le sens de la supervision.

Rôle du superviseur :

Il n'est ni un pourvoyeur de solution ni un thérapeute personnel. Par contre, il est là pour soutenir et faciliter le questionnement permettant de croître en tant que thérapeute. Sa présence bienveillante se combine avec la distance qu'il a par rapport à votre expérience de terrain. Son attitude d'écoute active consiste à permettre le cadre sécurisant permettant l'exploration et soutenant la curiosité et la lucidité du supervisé. L'attention du superviseur est donc particulièrement tournée vers la conscience des processus présents chez l'hippothérapeute dans le cadre de son travail.

Rôle du supervisé :

Une supervision se prépare. Cela implique un engagement de sa part: résumer, par exemple par écrit, les données concrètes de vos séances : type de publics, nombre de personnes, fréquence des séances, etc. Quelles sont vos intentions pour la supervision ? Comment identifier vos besoins d'apprentissage ? Comment identifier vos limites, ce que vous souhaitez explorer ? Prévoir les questions qui se posent dans vos expériences. Réfléchir au(x) point(s) que vous aimeriez aborder pour le rendez-vous à venir.

Choix du superviseur :

La relation de confiance entre le supervisé et le superviseur est un élément essentiel du travail de supervision. Le choix est donc personnel. Il importe aussi que ce choix tienne compte d'une communauté de valeurs entre les partenaires de la supervision et l'approche proposée dans le cadre du Certificat universitaire en hippothérapie.

Une liste de superviseurs sera proposée dans le cadre du CU Hippothérapie.

Au delà du CU Hippothérapie, il est vivement conseillé de poursuivre une supervision liée à sa pratique d'hippothérapeute. Le choix du superviseur initiale n'engage pas le supervisé pour la suite.

Aspects pratiques :

  • Fréquence : la fréquence des supervisions est à définir de commun accord entre le supervisé et le superviseur. Celle-ci doit s'organiser en proportion à la fréquence et au volume de la pratique du supervisé. Une fréquence adéquate permet de soutenir la progression de l'hippothérapeute.
  • Facturation : à convenir avec le superviseur.
  • Attestation : dans le cadre du CU Hippothérapie, il sera demandé de fournir une attestation de participation à un minimum de 10 heures de supervision.
  • Modalités : les supervisions peuvent se dérouler sur le site de travail du supervisé et comprendre des temps d'observation des séances. Il peut aussi se dérouler au lieu de travail du superviseur. En cas de besoin, il est aussi possible de procéder par internet (skype).
Retour à la page d'accueil
de la Formation en hippothérapie
Formations et séminaires Formations et séminaires Formations et séminaires Formations et séminaires Formations et séminaires Formations et séminaires Formations et séminaires Formations et séminaires